article
La relaxation autogène


  Installez-vous confortablement  
 

Après l'effort, la récompense...
Il est important de donner au corps un temps de repos après un effort. Ce n'est pas uniquement pour votre plaisir. Les mouvements des kriya ont stimulé la circulation, la respiration a oxygéné le sang et des déchets et toxines ont été libérés et doivent être transportés aux organes qui se chargeront du traitement et de l'élimination. La relaxation n'est pas seulement une récompense mais un moment important pour obtenir tous les bienfaits des exercices !

Pour cette raison, après chaque séance d'exercices, il y a une relaxation de 10 à 15 minutes. Et c'est le moment favoris des élèves, quand je dis « installez vous confortablement ».

J'ai pris l'habitude de guider cette relaxation – bien que normalement, ça ne se fait pas ou rarement – mais j'ai constaté que beaucoup de personnes ont du mal à se relaxer, ne savent pas ce qu'il faut faire et commencent à réfléchir à leur quotidien, leurs problèmes et soucis.

J'ai découverte la relaxation autogène jeune, à l'age de 16 ans, « grâce » à une névralgie facile. Au bout de 4 années de diverses traitements infructueux, j'étais inscrite dans un programme d'apprentissage de cette méthode pour apprendre à vivre avec mes crises de douleurs. C'était la seule manière de les supporter, les médicaments n'aidaient guère mais avaient beaucoup d'effets secondaires intolérables. J'ai pratiqué cette méthode pendant 10 années plusieurs fois par jour et je l'utilise toujours pour m'endormir, pour me concentrer, pour me calmer.
C'est une méthode simple et efficace ; j'aime beaucoup le concept d'autonomie du pratiquant.

Dans les séances de relaxation de mes cours de kundalini yoga, j'intègre cette méthode. Les participants ont la possibilité de rester concentrés sur les sensations de leur corps avant d'entrer dans l'état de relaxation profonde qui permet un accès au sous-conscient ; un état proche du rêve ou de l'hypnose. La prise de conscience de soi-même, la connexion à son véritable être, l'écoute de sa voix intérieure sont alors possible. Se sentir être, sans regards, attentes ou exigences extérieures a un effet profondément relaxant, apaisant et guérissant.

Voici un dossier sur les origines de la relaxation autogène:
 
     
  Le training autogène  
 
développé en 1932 par Dr Johannes Heinrich Schultz (1884 – 1970, Berlin) psychiatre et psychologue.

Le training autogène (ou "méthode de relaxation par auto-décontraction concentrative")  est un entraînement à la relaxation consciente du corps et du mental en puisant dans sa propre force. Dans des niveaux avancés, elle conduit à l'auto-hypnose qui permet d'agir sur des douleurs, des tensions, des mauvaises habitudes et symptômes psychosomatiques et psychologiques. Elle présente un intérêt dans la gestion du stress et la prise de décision, la motivation et l'engagement.  La relaxation et l'état passif du corps crée un « mécanisme autorégulateur spontané » qui permet de prendre conscience des origines de certains désordres mentaux, comme des peurs, des phobies et des colères.
Cette thérapie repose sur les capacités de chacun de trouver des solutions créatives à tous ses problèmes en soi-même, de manière auto-gène.

C'est une méthode de thérapie psychologique en plusieurs niveaux:

Le niveau de base s'adresse au corps et au système nerveux par des respirations et des concentrations sur des parties du corps dans un ordre précis accompagné d'une (auto-)suggestion de lourdeur et de chaleur, de calme et de détente.
L'utilisateur est censé d'intégrer l'ordre et les suggestions afin de les utiliser sur lui-même à tout moment utile. Elle conduit à un état de relaxation profonde que certains qualifient d'hypnose.

Le niveau intermédiaire utilise l'état de relaxation profonde pour (se) suggérer des affirmations et phrases de réprogrammation. (« Je suis sûre et protégée »). Ces phrases peuvent être travaillées avec un thérapeute ou découvertes dans la relaxation. Elles doivent obéir à un certain nombre de règles.

Le niveau supérieur est destinée à l'approche psychanalytique.
La séance est souvent accompagnée d'expressions créatives libres avant et après les séances de relaxation autogène.

Chaque thérapeute utilise ensuite en fonction des besoins des exercices de visualisation, des imaginations, des voyages et explorations intérieurs, guidés ou libres, des contemplations et écoutes, des mise en situation et ré-mémoration d'événements pour la transformation des émotions, la compréhension de soi-même, la découverte de nouveaux points de vue et l'initiation d'un changement profond.


Des études ont démontré  l’efficacité de l’entraînement autogène dans des cas d'anxiété,  d'hypertension, de stress, d'insomnie, de migraines et douleurs chroniques.



 
     

Laissez un commentaire:
Prénom
Nom de famille*
Laissez votre message ici:
Email * :
Site Web  (facultatif) :
Veuillez saisir les caractères tels qu'ils apparaissent sur l`image ci dessus *