Les problèmes du dos  
 
3/4 des personnes auront au moins une fois dans leur vie un problème avec le dos mais plus de 90% des cas sont sans gravité et peuvent disparaître par un changement d'habitudes, des exercices physiques et une adaptation de l'environnement

Souvent c'est un manque de liquide dans les disques intervertébrales ; pensez à boire suffisamment d'eau. Vérifiez aussi vos habitudes, chaussures, vos facilités d'assise, votre lit. Car l'origine de la majorité des problèmes de dos vient, selon l'Alliance contre le Mal de Dos, de nos habitudes qui fragilisent le dos.
Ces habitudes sont souvent influencé par nos structures mentales et reflètent leurs difficultés.
Le mal de dos provient le plus fréquemment des contractures musculaires dues aux mauvaises postures, aux sollicitations unilatérales et au manque de mouvement. Les muscles sont alors soumis à des activités physiques dissymétriques.  
Les troubles des fonctions neurologiques représentent environ 5% des causes des  douleurs et occupent le deuxième rang. « Un nerf coincé ou pincé, le rétrécissement d'un point de sortie d'un nerf rachidien et/ou une inflammation des nerfs peuvent provoquer des douleurs graves » dit Docteur Buchholz.
D'autres raisons telles que les fractures osseuses ou tumeurs sont nettement plus rares et ne causent qu'environ 1% de toutes les douleurs du dos.

Le cercle vicieux du mal du dos
Tout démarre souvent avec une douleur ponctuelle, aiguë qui nous fait prendre des postures et faire des mouvements dans le but d'éviter la douleur. Ceci crée un effort supplémentaire et inhabituel d'autres parties du corps qui réagiront par des contractions et douleurs.
« Tentez de continuer à bouger de façon aussi naturelle que possible ! » conseille le Docteur Marco Gassen (médecin spécialisé en médecine sportive et du dos de Wiesbaden – www.qimoto.de).
Plusieurs promenades d'une durée de 5 à 15 minutes par jour ou quelques exercices de yoga peuvent soulager les douleurs du dos aiguës rapidement. « Vous devriez éviter d'adopter une position couchée ou assise trop longtemps. Ne vous couchez en aucun cas dans le lit ! »


Bouger fait du bien et prévient les douleurs du dos.

La santé du dos se prépare dès l'enfance. Jeune enfant, le corps est encore flexible et l'utilisation continue permettra de garder cette flexibilité. L'appareil osseux se sclérose avec le temps si on ne bouge pas. Les muscles se forment en jouant, en courant, en sautant et en explorant toutes les possibilités du corps. Il est important pour un enfant de jouer à l'extérieur où il peut courir, grimper et sauter.

Plus tard, il faut faire plus d'effort pour muscler le dos et la ceinture abdominale. Mais cet effort ce paie à la longue et un dos en bonne forme, des reins solides, des épaules larges avec souplesse et flexibilité permettent une vie longue et agréable.
Il est indispensable de faire des exercices pour muscler le dos et le ventre car nos activités physiques ont beaucoup changés en quelques décennies et notre appareil physique essaie de s'y adapter avec plus ou moins de succès. Certaines évolutions s'accompagnent de douleurs.

Pour que des douleurs ponctuels ne deviennent pas chroniques, il est conseillé de faire une analyse comportementale qui détermine des mauvaises postures, mouvements et habitudes et cherche à pallier par des massages, exercices et changements conscientes.

Le mobilier, le lieu de travail et la voiture doivent être adaptés et des habitudes positives instaurées. Le port d'un sac lourd toujours sur la même épaule déforme rapidement la musculature et finalement aussi la structure de la colonne. Les chaussures et la hauteur de leur talons peuvent aussi provoquer des douleurs au dos par des contractions musculaires. 
  • Ils est conseillé de varier la hauteur des talons  et de privilégier un léger soulèvement de 3 cm environ. 
  • Portez vos affaires dans un sac à dos, le poids reparti sur les deux épaules.

Nous passons aussi trop de temps assis,
penché sur un clavier ou un livre, feutré sur un canapé ou dans un lit (trop) mou. La colonne se repositionne dans la nuit si elle est sur un support ferme. Sur un matelas mou, les muscles se crampent pour maintenir les vertèbres en place et on se réveille avec un dos tendu et courbaturé.
Des longues heures assis, le bas du dos arrondi fragilisent les lombaires et raidissent la musculature de la nuque. L'épaule de la main active est souvent figé dans une seule posture ce qui permet à des dépôts de s'installer qui vont irriter et provoquer des inflammations douloureuses.

  • Levez vous toutes les demie-heures pour faire quelques pas, pour vous étirer et secouer les membres du corps. Changez de position et redressez vous fréquemment. évitez d'utiliser le dossier, puis passez des moments relaxés. 
  • Apprenez les exercices qui renforcent vos zones faibles et engagez vous pour votre santé et bien-être et pratiquez quotidiennement. Observez votre corps et ses signaux et adaptez vos exercices. 

« Celui qui ne bouge plus et se retire dans son coin ou se couche dans son lit risque que la douleur s'installe définitivement » explique le Docteur Dietmar Krause, président de l'association Aktion Rückenwirbel e. V. (action vertèbres) à Marbourg. Krause estime « qu'il est important de demeurer aussi actif que possible, même en ayant mal. » 



 
     

Laissez un commentaire:
Prénom
Nom de famille*
Laissez votre message ici:
Email * :
Site Web  (facultatif) :
Veuillez saisir les caractères tels qu'ils apparaissent sur l`image ci dessus *